defr

Musculature

Comme une petite souris

Le terme de muscle vient du latin «musculus», qui signifie petite souris. Lorsque vous contractez vos biceps, vous pouvez éventuellement comprendre pourquoi l’on compare le muscle à une petite souris frétillant sous la peau. Mais pourquoi ces muscles produisent-ils parfois des courbatures, appelées «Muskelkater» en allemand?

On suppose que le mot allemand «Muskelkater» a été tiré au Moyen Age du mot «Katarrh», qui signifie inflammation. Et nous voilà déjà à la source de la douleur. Les courbatures apparaîtraient-elles en lien avec le lactate? «Non», répond Dr David Aguayo, physiologiste du muscle du service de recherche de Kieser Training. «Ce qui est douloureux, ce n’est pas le fruit d’une accumulation de lactate, mais plutôt un signe de (micro)inflammation. Les sollicitations physiques inhabituellement fortes conduisent à de microtraumatismes qui peuvent apparaître dans 24 à 48 heures. Le lactate, pour sa part, entraîne uniquement une baisse du pH dans la cellule. Cela peut freiner la production de force des fibres musculaires, mais ce n’est pas à l’origine des courbatures.»

Les courbatures – condition sine qua non de développement musculaire?

«D’un point de vue physiologique, il n’existe aucune corrélation directe entre la croissance musculaire et les courbatures», souligne D. Aguayo. «Les courbatures sont plutôt le signe d’une sollicitation excessive d’un muscle. Il est donc important de laisser suffisamment de temps au muscle pour se régénérer.» Dans des circonstances normales, les courbatures disparaissent au bout de quatre jours environ. Mais cela ne signifie pas que le muscle s’est déjà régénéré, car la durée de régénération peut tout à fait demander plusieurs semaines. En cas de fortes courbatures, l’expert recommande donc de ne pas exposer immédiatement les mêmes muscles à une intensité aussi élevée. «Sollicitation et régénération doivent être en équilibre», selon D. Aguayo. «Si vous dérangez le processus de réparation et vous entraînez à de très fortes intensités alors que vous souffrez de courbatures, cet équilibre peut évoluer en direction d’une dégénérescence musculaire.»

Concrètement, le tissu musculaire diminue et le muscle est parsemé de tissu graisseux et conjonctif. Selon le spécialiste, il est préférable d’exposer les muscles à une faible sollicitation, ou d’entraîner d’autres muscles et groupes de muscles.

S’étirer pour éviter les courbatures?

Etirer les muscles avant ou après l’entraînement permet-il d’éviter les courbatures? «Aujourd’hui, nous savons que ce n’est pas le cas», déclare D. Aguayo. «Mais des exercices d’étirement peuvent aider à réduire les douleurs éprouvées en cas de courbatures existantes.»