defr
Action valable jusqu'au 31.05.2018: S'entraîner 6x gratuitement
À l'offre

Maladies de civilisation

Quels sont les effets de la musculation thérapeutique de Kieser Training sur les maux de tête?

Par Dr Martin Weiss

Bien sûr, une musculation santé ne permettra de soigner ni les céphalées en cluster, ni les névralgies du nerf trijumeau, ni encore une migraine. Toutefois, nous disposons d’expériences positives concernant les patients souffrant de céphalées de tension.

Depuis des décennies, des culturistes rapportent qu’ils se sont débarrassés de leurs maux de tête grâce à la musculation. Mon expérience montre que pour plus de 80% des patients touchés par des céphalées de tension, un entraînement accompagné 1:1 sur des machines spécialisées donnait de bons résultats.

La raison est la suivante: lorsque les muscles de la nuque sont puissants et en bonne santé, ils soutiennent la colonne cervicale et n’ont pas de difficulté à supporter la tête lorsque nous sommes en position droite. Toutefois, le fait de rester assis pendant des heures, la tête penchée en avant, à l’école puis plus tard à notre bureau entraîne une atrophie de ces muscles. L’extension permanente de la nuque donne lieu à des dysbalances (déséquilibres de forces) et raccourcit les extenseurs de la nuque. Ces contraintes rencontrées à l’école et dans la vie professionnelle conduisent au final à des raideurs douloureuses qui peuvent encore être renforcées par le stress, l’agitation ou la peur. Cette sollicitation excessive des muscles conduit fréquemment aussi à une irritation des insertions des tendons dans la zone située entre les fléchisseurs de la nuque et l’os crânien.

Celles-ci réagissent alors en se montrant sensibles à la pression et irritent le périoste doté d’un grand nombre de récepteurs de la douleur, d’où sont transmis les signaux vers la tête. C’est ici qu’entre en jeu la musculation thérapeutique accompagnée. A l’aide de charges d’entraînement faibles au début puis croissantes, on peut renforcer ces muscles avec la machine thérapeutique d’extension cervicale, assistée par ordinateur, et éliminer ces dysbalances. En complément, on renforce les muscles superficiels de la nuque, de la ceinture scapulaire et du dos sur les appareils Kieser Training.

Un entraînement de maintien de la force pratiqué sur la durée assure un succès durable. Il faut savoir que l’entraînement peut commencer par accentuer les irritations et, partant, les maux de tête. Dans un tel cas, il est essentiel de traiter les insertions tendineuses irritées, p. ex. au moyen d’une «infiltration», pour laquelle on injecte généralement des produits antalgiques et anti-inflammatoires dans les insertions musculaires de la nuque à deux ou trois reprises. Lorsque l’inflammation est terminée, le patient peut reprendre la musculation et en attendre un bon effet, outre le fait qu’il la supporte bien. Des muscles puissants ne nous permettent pas seulement de résister aux sollicitations du quotidien. Un entraînement sur la durée renforce également les tendons et leurs insertions, ce qui les rend plus résistants. Bien entendu, il en va de même pour l’entraînement préventif.

Pour en savoir plus sur le thème des maux de tête, n’hésitez pas à vous reporter à Reflex 44.