defr
Action valable jusqu'au 30.09.2018: S'entraîner 6x gratuitement
À l'offre

Ossements et articulations

Nos os sont vivants

Durant toute notre vie, ils s’adaptent aux sollicitations mécaniques

Nos os portent notre corps, nous permettent de nous mouvoir, servent de réservoirs de sels minéraux, sont nécessaires pour la production de globules sanguins et protègent nos organes. En toute logique, ce ne sont pas des constructions immuables mais des systèmes qui ne cessent d’évoluer au cours de notre vie.

Notre squelette compte près de 206 os. Ceux-ci se composent pour un tiers de collagène et pour deux tiers de minéraux. Ce sont des organes vivants bien irrigués composés de différents tissus. Leur propriété mécanique dépend en grande partie du tissu osseux. Sur la surface extérieure de l’os, ce tissu forme la substantia corticalis dure, qui est très épaisse au niveau du manchon de l’os long et est ainsi également appelée «substantia compacta».

Dotés d’une microarchitecture, les os sont durs et légers. A l’intérieur, le tissu osseux est constitué de la substantia spongiosa, une structure spongieuse composée de fines travées osseuses (trabécules), capables de réagir aux déformations par le biais de leur arrangement. Cette microarchitecture assure à la fois la stabilité et la légèreté. L’os est entouré d’un tissu conjonctif, le périoste, qui s’interrompt au niveau des surfaces articulaires, car l’os est ici recouvert de cartilage.

Les os se créent à partir de tissu conjonctif et cartilagineux qui s’ossifie durant la phase de croissance jusqu’à être totalement développé au début de l’âge adulte et quand nous avons atteint notre taille maximum. La croissance s’effectue de façon variable selon le type d’os. Pour les os longs – par exemple le fémur – la croissance en longueur se déroule dans la zone du cartilage de conjugaison. Entre la diaphyse d’un os et ses extrémités, on trouve une fente qui disparaît à la fin de la croissance et s’ossifie.

Nos os se forment pendant toute notre vie

Bien entendu, nos os deviennent non seulement plus longs, mais aussi plus épais ou plus solides. On sait depuis longtemps que nos os s’adaptent aux sollicitations mécaniques durant toute notre vie. Cela fonctionne selon le «principe du minimax». L’objectif est alors le suivant: l’os doit être aussi solide que nécessaire tout en étant aussi léger que possible.

Les ostéoblastes sont les cellules qui forment de l’os, tandis que les ostéoclastes détruisent la substance osseuse. Comme pour les muscles, c’est le bilan entre taux de formation et de destruction qui décide si de l’os est développé ou détruit.