defr
Action valable jusqu'au 30.09.2018: S'entraîner 6x gratuitement
À l'offre

Préparation au sport

Je regrette de ne pas avoir commencé la musculation il y a 20 ans chez Kieser Training

L’Australien Ross Clarke-Jones est surfeur professionnel et il est considéré comme l’un des meilleurs surfeurs de grosses vagues d’Australie. Après une blessure de surf au genou, il a renoncé à se faire opérer comme le recommandaient les spécialistes, préférant une rééducation avec Kieser Training. Au bout de trois mois seulement, il est remonté sur sa planche.

Ross Clarke-Jones (49 ans) est constamment en mouvement, toujours à la recherche de LA vague. Mais il y a un an, l’une de ces vagues géantes a failli mettre un terme à sa carrière. «Elle a déferlé sur mon dos et mes genoux et m’a écrasé sur le surf», raconte-t-il. Conséquence fatale: son ligament croisé antérieur s’est presque entièrement rompu et son ligament postérieur s’est déchiré.

Dès le lendemain, Ross Clarke-Jones prend l’avion pour se rendre chez un spécialiste à Munich. A la suite d’une IRM (imagerie par résonance magnétique) et d’un examen manuel, celui-ci lui explique que son genou ne pourra pas récupérer sans opération. Soucieux d’obtenir un deuxième avis, l’orthopédiste envoie également les images IRM à un collègue basé en Californie, qui partage son diagnostic. «Le médecin m’a laissé repartir avec une énorme orthèse que je devais porter six semaines jusqu’à l’opération», se souvient R. Clarke-Jones. «Pour éviter que les muscles de ma jambe ne fondent complètement du fait de l’immobilisation, il m’a recommandé quelques exercices de physiothérapie.»

Le surfeur professionnel a toutefois décidé de ne pas opter pour l’intervention prévue. «Par bonheur, le psychologue du surf Richard Bennett a insisté pour que j’aille chez Kieser Training à Geelong.» Le médecin Dr Drew Slimmon et le thérapeute de Kieser Training, Richard Wallace, ont conseillé au sportif, en plus d’une physiothérapie classique, de commencer par une musculation ciblée pour stabiliser son genou et développer l’ensemble de sa force du tronc.

R. Clarke-Jones est impressionné par la vitesse des résultats obtenus: «Au bout de trois mois chez Kieser Training, je pouvais de nouveau surfer de petites vagues sur un longboard. Au bout de quatre mois, j’ai pu aller faire du snowboard et du surf tracté et, avec une orthèse, surfer à nouveau des vagues de 6 mètres. Et au bout de six mois, tout mon corps était plus puissant – surtout mes jambes. Je suis donc vraiment content de ne pas avoir choisi l’opération.»

 

Crédits photo: Storm Surfers 3D/Red Bull Content Pool